Aller à la page d'accueil. | Aller au contenu. | Aller à la navigation |

 
Document Actions

Les frères et sœurs

Dans les communautés Foi et Lumière, les frères et sœurs ont toute leur place. Pourtant, cela leur fait souvent peur, ils portent déjà à la maison un grand poids de souffrance. Mais, quand ils se risquent à venir, tout un nouveau chemin peut s'ouvrir pour eux.

 

Maman, pourquoi tu ne souris jamais ?

Qui peut imaginer ce que signifie pour un enfant de ne jamais voir sourire sa mère ? Jusqu'à quatre ou cinq ans, je n'ai jamais vu maman sourire de bon cœur. Ce doit être à cet âge que je suis entré un jour dans la cuisine pour lui demander :"Maman, pourquoi tu ne souris jamais ?". Maman n'a pas répondu et je me suis mis à pleurer. Je sentais que, même si elle n'avait jamais rien dit au sujet de ma sœur, son cœur était brisé de douleur pour Chicca.
Avec Papa, c'était différent. Dans les moments difficiles, c'était lui qui souriait, qui racontait des histoires, qui jouait avec nous. Je comprends seulement maintenant où il trouvait la force pour vaincre son chagrin. Dans sa foi, presque aveugle et dans son amour pour Maman et pour nous, ses enfants.
La communauté Foi et Lumière a été un point fondamental dans ma vie. Au début, elle a surtout touché mes parents, les aidant à accepter Chicca. J'ai bénéficié indirectement de cette nouvelle atmosphère parce que je sentais et voyais qu'ils étaient en train de surmonter un moment de grande tristesse, et cela me faisait du bien.
Je me sentais bien dans la communauté : je retrouvais des amis qui nous acceptaient, nous aimaient, Chicca et moi tels que nous étions. Ils nous voyaient au-delà des apparences nous faisant découvrir toutes nos richesses.
Chicca et ses amis m'ont appris à distinguer ce qui est important de ce qui ne l'est pas. Je me rappelle les heures passées prendre mon ami Daniel dans mes bras sans rien faire d'autre que le rassurer, et les après-midi d'été jouant de la guitare à côté de lui. Quand parfois, même aujourd'hui, il me traverse l'esprit que je pourrais mieux utiliser mon temps, je pense à ces moments et je m'aperçois que c'est Daniel, Chicca et leurs amis qui m'ont appris la valeur du temps et de l'homme. Ils m'ont aussi appris le mystère de la souffrance. A Foi et Lumière, nous chantons, nous parlons, nous mangeons ensemble... mais la joie qui nous caractérise se fonde sur la souffrance. C'est peut-être pour cela que les fêtes de Foi et Lumière sont aussi belles, aussi différentes.
Tout ce que j'ai vécu à Foi et Lumière a été beau parce qu'il y a les amis. Ils ne sauront jamais ce qu'ils ont fait pour moi, ma famille et toutes les familles de Foi et Lumière, grâce à leur amitié, leur disponibilité, leur temps, leurs rires, leurs demandes, leurs prières...