Aller à la page d'accueil. | Aller au contenu. | Aller à la navigation |

 
Document Actions

Souffrance et espérance des parents

Pour un papa et une maman, la découverte du handicap de leur enfant est toujours une grande et longue souffrance à traverser. La vie bascule... Rien ne sera plus jamais comme avant.

nathalie nenny.jpgLa découverte du handicap
Partout sur la terre, quelle que soit la culture, la langue ou la religion, quand un papa et une maman découvrent que leur enfant est porteur d'un handicap, ils vivent une grande souffrance. Le monde entier s’écroule. Le bonheur semble devenu inaccessible. Sans doute n’est-il plus pour eux, désormais.

Ce qui fait mal
Le premier choc des parents, c’est d’abord la déception par rapport à l'enfant dont ils avaient rêvé. Parfois ils s’épuisent à chercher une cause ou un coupable.
Bien souvent, ils vivent un sentiment de révolte, de honte ou de culpabilité…Se sentant dépassés par les événements et la fatigue, ils sont obligés de lutter pour s'ajuster vaille que vaille à une situation qu'ils n'ont pas choisie (même s'ils ont choisi d’'accueillir leur enfant…). Cette situation s’impose à eux, jour après jour. Parfois, ce sont les amis, la famille proche, le conjoint qui s'éloignent… Les parents souffrent bien-sûr s’ils voient leur enfant souffrir physiquement; ils souffrent aussi à l’idée que leur enfant sera rejeté partout et qu’il ne sera jamais heureux.

Ce qui fait souffrir les papas et les mamans, c'est quand on leur fait sentir que leur enfant est de trop, que sa vie est sans valeur, qu'il n'a pas sa place parmi les hommes, et que eux aussi finissent par le croire !

Souvent, les parents sont très seuls et sans l'aide dont ils auraient besoin pour récupérer, retrouver des forces et prendre un peu de repos… Le regard des autres, les attitudes de rejet, de mépris, d'indifférence, la peur et l'incompréhension de l'entourage ajoutent encore à la blessure de leur cœur.
Le chemin des parents est une lutte intérieure pour accueillir ce qui est donné chaque jour, chaque nuit, et faire face à tout dans la confiance. Ce chemin est long … et certains jours sans courage du tout … !

mathieu nenny.jpgUne fois le choc initial passé, la première victoire sera de commencer à regarder son enfant avec tendresse et amour, sans voir d’abord et uniquement en lui le handicap, le manque, la blessure. L’accueillir et l’aimer tel qu’il est aujourd’hui, c’est constuire avec lui un vrai chemin d’acceptation pour l’avenir. Oui, la seule possibilité est d’avancer pas à pas, en veillant à trouver le meilleur équilibre familial possible, tant pour le couple que pour chacun des frères et sœurs.

Vous avez traversé cette épreuve en tant que parents,
Vous avez un frère ou une sœur handicapée,
Vous connaissez une famille dans cette situation,
Vous vous demandez que faire pour l’aider,
Vous aimeriez lancer un message aux visiteurs qui consultent ce site...

Cette rubrique vous est ouverte, écrivez-nous!